(Encore) des nouvelles en vrac

Je suis FATIGUÉE depuis que j’ai repris le boulot. Comme d’habitude, beaucoup de choses s’accumulent, je jongle entre préparation de cours, réunions à n’en plus finir, options, portes ouvertes de mon collège, et rendez-vous médicaux. J’pourrais limite ouvrir une option cirque au collège tellement je suis devenue une experte en jonglage depuis quelques temps.

J’ai retrouvé ma créativité, ce qui me met en joie, j’arrive à me reconnecter à la personne que j’étais avant de passer ma vie sur les routes et mes soirées avec une seringue ou une bouillotte contre le ventre. J’ai inventé plein de trucs chouettes pour mes élèves, le dernier en date étant un escape game sur Anne Boleyn (oui, la 2è femme d’Henry VIII, en personne). On a eu une SUPER intervention la semaine dernière par deux comédiens, sur le thème du théâtre, ça m’a donné de l’énergie et de la motivation à revendre.

Et j’en ai bien besoin, parce que je ne sais pas ce que je rate en ce moment mais je suis à bout de patience avec les élèves. J’en ai MARRE de leur dire 27 fois par cours de se taire quand j’explique quelque chose. Je suis agacée par leur incapacité à lire une fucking consigne sans poser douze questions, six fois la même. Et leur incapacité à faire quelque chose SEUL et EN SILENCE me fait rugir. Je me fais l’effet d’une vieille schnock en ce moment, heureusement que mon emploi du temps est assez étalé dans la semaine parce qu’hier, après 5 heures de cours, j’étais à bout de nerfs.

animal-3226474_1920

Source : Dsr40 (cherche pas, j’ai tappé « overworked » dans le moteur de recherche et c’est ça qui m’a le plus parlé…)

Les inséminations n’ayant pas permis d’aboutir à une grossesse, comme dirait la gynéco qui me suit, on passe aux FIV. Mais bon, comme je l’ai vue en début de cycle, on va quand même tenter une troisième et dernière insémination parce « qu’on ne sait jamais, un miracle… ». Me voilà donc repartie pour un tour d’injections / prise de sang / échographies tous les deux jours. Et bientôt, on fêtera le retour de la progestérone dans mon corps. Ô joie !

J’ai fait une méchante réaction allergique la semaine dernière qui m’a valu un petit tour aux urgences. Au passage, j’ai appris que la maison médicale que je croyais rouverte est en réalité fermée définitivement, ce qui veut dire que le premier service d’urgences est à plus de quarante minutes de chez nous, par temps clair, au milieu de la nuit. Je te laisse imaginer comme ça m’a mise en joie d’apprendre ça. Et puis on va poser un voile pudique sur l’état des locaux, les spectacles auxquels j’ai assisté, le fait que j’ai été examinée dans le couloir par manque de place dans les salles d’examen, la couche pleine de caca qui est passée devant moi au bout du bras d’une aide-soignante désabusée, et l’ambiance à la Germinal du truc. Là d’un coup tu te dis que si t’avais pas déjà compris pourquoi le personnel soignant est souvent en grève ben… c’est le moment où jamais d’ouvrir les yeux et de comprendre un ou deux trucs.

architecture-931283_1920

Source : corgaasbeek 

Pour ce qui est de la cause de l’allergie, elle est indéterminée. Mais il n’est pas impossible que ça soit le médicament que je m’injecte qui l’ait causée, d’autant plus que je fais une petite crise d’urticaire tous les soirs après injection, donc on reste vigilants…

J’ai revu la sorcière (aka spécialiste en médecine chinoise). Je me suis autorisée à lâcher prise sur plein de trucs. Je lui ai parlé de ce qui déconnait dans ma vie en ce moment. Elle a eu des réactions épidermiques qui m’ont fait rire. On a fait de l’acupuncture. Je suis obligée d’admettre que ça m’a fait du bien, je suis ressortie plus apaisée, et ça semble se maintenir plus ou moins bien. Pour l’instant. J’ai un aimant minuscule dans l’oreille droite qui est censé prolonger le traitement et m’aider sur la durée. Il va tomber tout seul mais j’ai oublié de lui demander au bout de combien de temps et je commence à me demander s’il va vraiment tomber seul parce qu’il a l’air de bien tenir.

Je suis toujours aussi sûre et certaine que mon âme n’a pas eu plusieurs vies, et qu’elle n’a pas choisi mes épreuves de vie actuelles pour se transcender, et je reste persuadée que les difficultés ne sont pas forcément une force, qu’à force de plier une branche peut casser et que la mienne s’est cassée déjà plusieurs fois.

Dans une semaine, ça fera 10 ans que mon père a été condamné. Et je ne peux pas dire que ça ne me fait rien. Je ne suis pas au stade où j’espérais être dans ma vie à cet anniversaire un peu glauque. Je sais que ce n’est pas ma faute, qu’il faut que je lâche du lest sur la question, qu’il faut que j’arrête d’avoir un calendrier (ou serait-ce un compte à rebours ?) géant dans la tête, mais le fait est que je sais que la question mouline en arrière-plan dans mon cerveau.

Je suis dépassée par l’angoisse et la liste sans fin des choses que je dois faire. Je ne me sens pas à la hauteur. Hier, en parlant avec une collègue de techniques de gestion du stress, je me suis mise à pleurer parce que j’avais l’impression de ne plus rien gérer. Et en écrivant ces lignes, j’ai une énorme boule dans la gorge.

J’aimerais bien écrire pour te dire : oui, je sais, je n’ai pas écrit sur le blog depuis deux semaines, mais c’est parce que je vais super bien et que je suis accaparée par plein de choses super chouettes dans la vie réelle, mais en fait, si je n’ai pas écrit, c’est parce que je n’ai pas trouvé l’énergie de le faire. Tout simplement.

Et toi, comment ça va ?

Publicités

2 commentaires

  1. Je ne repondrais pas a ta question, sans vouloir te vexer 😉

    Pour l’aimant, il tombera vraiment tout seul. Je l’ai pas testé moi même, mais pendant l’étude scientifique dont j’ai participé en 2017, une personne faisait justement d’acupuncture avec aimant aux oreilles. Certaines personnes les perdaient en 24h d’autres en deux semaines c’était toujours en place.
    Je ne sais pas trop ce que ça veut dire

    Pour la date d’anniversaire, je crois qu’on le veuille ou non, notre corps et âme se rappellent et c’est dur de ne pas y penser. Ça va être rude et ce sera une nouvelle étape a surmonter.
    Mais ça va passer ❤️

    Pour la fatigue et l’impression de jongler en permanence je compatis. Et je te trouve bien courage avec tes activités pro et perso.

    Je te souhaite beaucoup de courage.
    Gros bisous ❤️

    Aimé par 1 personne

  2. Le cercle parfait a du lire mes pensées par anticipation, j’allais dire pareil.
    Pour les aimants,ceux de ma mère mettaient parfois 1 mois à tomber. No soucy.
    Les dates anniversaire reviendront sans que tu le souhaitent,et bien malgré toi,encore longtemps tu auras un petit « tchouk » en toi pour te les rappeler. C’est juste que de gros points rouges au calendrier, ça passera à des petits tchouk avec le temps.
    Pour le reste,je sais comme tu as du mal avec ça,mais essaie de garder du temps pour toi,te poser, lire un bouquin qui ne fait pas réfléchir (oooooh défi 101 de lecture.hop). Boire un thé brûlant devant la cheminée sous un plaid. Juste 1h pour toi.courage ma crokette.dans tout et pour toi. Je te fais des gros bisous

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s